Des protéines pour la formation des perles

Publié le par Cristal

Deux protéines sont indispensables à la formation de la perle.
Une équipe de chercheurs japonais a identifié deux protéines qui agissent comme des agents de la circulation dans les coquilles d'huîtres en croissance, orientant les cristaux de carbonate de calcium en ligne pour donner les reflets nacrés. La "nacre" iridescente à l'intérieur des huîtres, qui a la même structure que les perles qui s'y développent, se compose de couches de cristaux d'aragonite orientées de la même manière. Ces couches sont séparées par les unes des autres par une matrice faite de protéines et d'autres molécules organiques.
 

Représentation schématique de la formation d’une couche de nacre.

Jusqu'à présent, les scientifiques connaissaient très mal le processus de formation de la nacre. Michio Suzuki, de l'Université de Tokyo, et ses collègues ont utilisé un traitement à l'acide pour enlever l'aragonite de la matrice organique dans l'huître japonaise Pinctada fucata. Puis, après avoir extrait les diverses protéines présentes dans la matrice, ils ont déterminé qu'une seule d'entre elles, la Pif80, liait plutôt l'aragonite que d'autres formes cristallines du calcium. Lorsque les chercheurs ont étudié le gène de la Pif80, ils ont trouvé qu'il codait en fait pour une protéine précurseur capable de donner deux protéines, la Pif80 et la Pif97.

Les huîtres dépourvues de ces deux protéines perdent leur capacité à faire leurs couches de nacre indiquent les chercheurs. Ils proposent que les deux protéines soient à l'origine d'un complexe où la Pif80 lie l'aragonite tandis que la Pif97 s'associe à d'autres molécules de la matrice, ce qui permettrait ainsi de contrôler la croissance de ce matériau beau et solide qu'est la nacre.
 

Source: Science, AAAS & EurekAlert
Illustration: Science, Suzuki and al

Commenter cet article